avertissement 

L’aventure de Nathalie a été rédigée, suite à une rencontre bouleversante, pendant la première moitié de l’année 2010. Depuis, j’ai passé des mois et des mois à me lire et relire pour éliminer des fautes de grammaire ou de syntaxe, pour résoudre des questions de style, et pour trouver des phrases plus sincères, des expressions plus adaptées. Je ne sais pas si j’ai réussi. Ou, plutôt, je sais qu’il me reste encore du travail à faire. Mais il faut savoir lâcher prise et sauter dans le vide, s’engager, assumer aussi. C’est ce que je fais, en publiant cette Aventure sentimentale – et sensuelle – sous forme de site internet.

Il est vrai que ce médium virtuel ôte des attraits « matériels » à la littérature. Moi, par exemple, après avoir travaillé depuis plus de vingt ans dans les nouveaux médias, je trouve toujours que rien ne puisse vraiment remplacer un « vrai » livre, solidement relié, avec le grain et l’odeur uniques et irremplaçables de la variété de papier que l’éditeur a choisie comme support des mondes qui s’y créent. Dès que j’ai un peu de temps, que ce soit dans les transports publics, chez le médecin ou pendant une pause café, je sors mon livre (en général un roman, très peu de poésie) et je pars sur la trace de ses lettres et de ses phrases pour me faire enlever par la force créatrice d’un autre être humain vers des mondes imaginaires, remplis de joie, de douleur et de découvertes éternellement renouvelées. Et malgré la facilité des boutiques en ligne, toujours à portée de souris, je ne peux tout simplement pas passer à côté d’une librairie. Cela m’est physiquement impossible. Une fois entré, je me laisse séduire par ces univers en puissance qui attendent le lecteur qui, à force d’imagination et d’amour, puisse appeler les personnages à sortir de leur sommeil pour peupler ces mondes inconnus, et qui ont l’avantage de pouvoir se stocker facilement dans les rayons de mes étagères 🙂 .

J’aimerais évidemment que mon récit soit disponible sous forme matérielle aussi. Encore faudrait-il trouver quelqu’un qui se charge de sa publication. J’ai dressé une longue liste d’éditeurs auxquels j’envoie, au fur et à mesure de mes moyens, le manuscrit imprimé. Jusqu’ici, rien. Ce qui ne me dérange pas plus que ça pour l’instant, car l’essentiel, c’est de l’avoir écrit, et rien ne saurait remplacer la joie de l’acte créateur qui a engendré Nathalie, Stefan, et tout ce qui les entoure. En attendant donc un éditeur potentiel, j’ai décidé de publier sur internet, dans l’espoir de procurer le plaisir de quelques heures de lecture aux potentiels visiteurs de ce site.

Mais ce n’est pas tout.  En cours de rédaction, je me suis largement servi d’outils mis à la disposition de tous par les bénévoles de la toile comme Wikipedia, Wikimedia et Flickr, ou encore par des entreprises comme Google dont le projet StreetView aurait été salué avec le plus grand enthousiasme par Des Esseintes lui-même. C’est donc aussi pour rendre quelque chose à cette communauté, que vous trouverez, sur les pages suivantes, une version enrichie des Aventures, en accès libre. Et c’est justement dans l’espoir de pallier à la perte de la dimension haptique du livre « classique », sur papier, que j’ai opté pour l’usage d’illustrations et d’éléments multimédia – sans sortir, je l’espère, des limites du raisonnable.

Et puis, il y a un atout de la célèbre moulure deux-zéro de la toile qui réellement apporte quelque chose de nouveau : l’interaction. Vous pouvez laisser des commentaires sur chaque page de ce roman, et je vous encourage, chers lecteurs, chères lectrices, à vous servir de cet outil formidable. Faites-moi savoir ce que vous pensez du récit, envoyez-moi vos remarques, vos critiques, vos corrections (je vous rappelle que le Français n’est pas ma langue maternelle), vos idées, et les rêves qu’a pu faire naître cette aventure qui a réuni deux étrangers dans la Capitale et qu’ils ont vécue dans les bras l’un de l’autre.

Soyez pourtant avertis, ami(e)s internautes, de plusieurs choses :

  1. Ce roman parle, sur de nombreuses pages, de l’amour de Nathalie et de Stefan. Des adultes « responsables et pleinement sexués » qui décident de vivre, l’espace d’un weekend, cet amour. Ils passent des heures et des heures à découvrir leurs corps, et j’ai tenu à donner le détail de leurs explorations. Le texte contient donc des descriptions explicites. Ce qui risque de choquer plus d’un. Si vous êtes facilement embarrassé par les désirs de la chair, abstenez-vous !
  2. Malgré l’accès entièrement libre à l’intégralité du texte, tous les droits, sur le texte et la composition, sont réservés ! Tout le monde a le droit de se laisser inspirer par mes paroles (je serais même heureux si un jour je venais à l’apprendre), mais personne n’a le droit de me plagier. Respectez mes droits, chers lecteurs, pour que nous puissions continuer à profiter de la gratuité du contenu.Un mot quant aux illustrations : les fichiers dont je me suis servi pour les créer sont, pour la plupart, disponibles sous une licence Creative Commons. C’est-à-dire que tout le monde peut les utiliser, en respectant certaines conditions toutefois. Vous trouverez plus de renseignements en suivant les liens que j’ai rassemblés sur la page Crédits. Quant aux images dont je suis moi-même l’auteur, elles sont placées sous une licence Creative Commons également, sous réserve d’indiquer ma paternité. Finalement, il y a quelques rares images dont tous les droits sont réservés. J’ai obtenu l’autorisation de les utiliser pour mon projet auprès des auteurs respectifs, et je vous demande d’honorer les contraintes légales visant à protéger les droits d’auteurs. Les images en question sont marquées « © » et pourvues d’un lien pour vous permettre de facilement entrer en contact avec les créateurs.
  3. Avis à tous ceux et à toutes celles qui préfèrent une version papier : J’ai acquis les exemplaires qui étaient restés en stock au moment de la liquidation judiciaire des Éditions Kirographaire. Il vous suffit de m’adresser un mail pour en obtenir un. Le prix est de 10 € plus frais de port (3,45 €). De temps en temps, il y a aussi des exemplaires qui se vendent sur Amazon et d’autres boutiques en ligne, il suffit de jeter un coup d’œil.
  4. Une version fortement remaniée du texte a été publiée en février 2014 par les Éditions Numériklivres sous le titre « Les aventures intimes de Nathalie ». Texte disponible dans toutes les bonnes librairies en ligne.

Laisser une réponse