contacter l’auteur

J’espère, chère lec­trice, cher lecteur, que vous avez aimé le réc­it des amants de Paris. Si vous avez des remar­ques ou des cri­tiques que vous voudriez m’adresser ; si vous avez envie de pouss­er un coup de gueule ; ou si vous voulez tout sim­ple­ment savoir à quoi ressem­ble Thomas Gal­ley, l’auteur de ce roman, servez-vous du for­mu­laire pour me join­dre par mail. Ou ren­dez-moi vis­ite dans les mon­des enchan­tés des réseaux soci­aux, que ce soit sur Face­book ou Google+.

Il existe une ver­sion papi­er du roman, paru aux Édi­tions Kirographaires, édi­teur dis­paru depuis le 23 avril 2013, date à laque­lle celui-ci a été mis en liq­ui­da­tion judi­ci­aire. Des exem­plaires de cette ver­sion éphémère sont encore disponibles sur les sites de revente et auprès de l’auteur. Il suf­fit de me laiss­er un mot, et on par­lera des con­di­tions.

Acheter la version numérique de "Les aventures intimes de Nathalie" (version 2014)Le texte a été repris par les Édi­tions Numérik­l­livres qui en ont pub­lié, en févri­er 2014, une ver­sion forte­ment remaniée sous le titre : Les aven­tures intimes de Nathalie.

Si vous voulez entr­er en con­tact avec l’auteur, le plus facile est de m’envoyer un mail à l’adresse suiv­ante : tom (arobase) baugelitt.eu. Veillez à rem­plac­er les espaces, les par­en­thès­es et le mot arobase par un “@”.

Mer­ci pour l’intérêt que vous portez à ma Nathalie et à son Ste­fan !

Très cor­diale­ment,

Thomas Gal­ley



Le communiqué de presse des Éditions Kirographaires

Thomas Galley, L'aventure de Nathalie - Communiqué de Presse

2 Comments

  1. Du tal­ent et une immense sen­si­bil­ité sans faux-sem­blants, la vie explose à tra­vers les mots, l’amour trou­ve ici un de ses sens les plus nobles… les phras­es, l’histoire incite à caress­er l’espoir de trou­ver soi-même un jour la per­son­ne qui nous fait vibr­er..
    Ta fan de la pre­mière heure,
    Lily

  2. Salut, ma Lily, je suis heureux de pou­voir t’accueillir sur le site de mon pro­jet qui, finale­ment, com­mence à ressem­bler à quelque chose. Sans toi, qui m’a encour­agé et qui a bien voulu accepter de lire mes textes et de m’indiquer les endroits qui avaient encore besoin de quelques coups de main, je ne sais pas où j’en serais aujourd’hui. On ne dit le jamais assez à ceux et à celles qui nous ren­dent de tels ser­vice : Mer­ci !!!

Comments are closed.